UNE OCCASION UNIQUE DE DÉCOUVRIR L’ÉGLISE ET L’ÉCOLE DE L’ABBAYE

Monastère d’ Alpirsbach

Monastère d’Alpirsbach, Vue extérieure; l'image: Staatliche Schlösser und Gärten Baden-Württemberg, Achim Mende
UNE OCCASION UNIQUE DE DÉCOUVRIR L’ÉGLISE ET L’ÉCOLE DE L’ABBAYE

Monastère d’Alpirsbach

Monastère d’Alpirsbach (Kloster Alpirsbach) est unique à bien des égards : c’est l’un des derniers monastères du sud-ouest de l’Allemagne construits selon le schéma de la réforme de Hirsau qui ait été préservé. De plus, il donne un aperçu fascinant du quotidien d’une école monastique.

Cette ancienne abbaye bénédictine du nord de la Forêt-Noire a été fondée le 16 janvier 1095 par trois seigneurs aristocrates en présence de l’évêque Gebhard III de Constance. L’abbaye bénédictine d’Alpirsbach compte parmi les établissements appartenant à la « réforme de Hirsau ». Il s’agit de l’un des ouvrages représentatifs de cette architecture les mieux conservés.

Abbaye d'Alpirsbach, visiteurs ; l'image: Staatliche Schlösser und Gärten Baden-Württemberg, Niels Schubert

Chef-d’œuvre du gothique tardif dans l’église : l’autel de Marie et sa magnifique sculpture.

À la croisée du roman et du gothique

L’abbaye a été construite dans le style roman. Le style strict et clair du bâtiment a continué de se développer jusqu’à la fin de l’époque gothique. Par exemple, le cloître a été construit dans le style gothique. L’église romane de l’abbaye est une basilique à trois nefs en forme de croix, clairement structurée avec des colonnes. Le fronton au-dessus du portail de l’église est un exemple exceptionnel de sculpture architecturale romane du XIIe siècle. Les ailes du portail sont ornées de deux poignées en bronze en forme de tête de lion magnifiquement ouvragées. Le chœur à deux étages de l’église est également unique en son genre.

De l’abbaye à l’école

Après l’introduction de la confession protestante dans le Wurtemberg, le duc Christoph fit abolir ces établissements de l’ordre en 1556. Alpirsbach comptait parmi les treize abbayes du Wurtemberg qui accueillaient des écoles monastiques protestantes. Grâce à une découverte spectaculaire en 1958, nous pouvons aujourd’hui nous faire une idée précise de la vie quotidienne dans cet ensemble abbatial : le musée de l’abbaye d’Alpirsbach présente des chaussures, des vêtements, des lettres et même des dessins muraux d’élèves moines du XVIe siècle – les précurseurs du graffiti. Le pantalon d’un serviteur de l’abbaye, ouvragé tel que le montrent les peintures et dessins de l’époque d’Albrecht Dürer, constitue une trouvaille unique au monde.

L’abbaye d’Alpirsbach donne ainsi une image vivante de l’architecture, de l’église et de l’école monastique sur une période de près de 1000 ans.

Abbaye d'Alpirsbach, visiteurs ; l'image: Staatliche Schlösser und Gärten Baden-Württemberg, Niels Schubert
Abbaye d'Alpirsbach, église abbatiale; l'image: Staatliche Schlösser und Gärten Baden-Württemberg, Arnim Weischer

Le portail principal de l’église porte encore les inscriptions originales de l’époque romane.